Chauffage & économies d’énergie – Quelles alternatives au gaz naturel ?

 

 

Alors que le prix du gaz bat des records en France, la facture énergétique risque de flamber prochainement pour les particuliers disposant d’un mode de chauffage fonctionnant à l’aide de ce combustible fossile.
Cette envolée des prix du gaz naturel sur le marché européen fait craindre un ancrage de la flambée des prix de l’énergie au cours des prochains mois.

 

Le point sur l’actu 

 

Le gaz a atteint début mars 2022 un record historique de plus de 300 euros le mégawattheure (contre 76 euros en février 2022).

Obstacle de taille pour les équipements fonctionnant au gaz : cette augmentation multifactorielle semble partie pour s’inscrire dans la durée.

 

Prix du gaz – Comment en est-on arrivé là ?

 

Cette hausse s’explique avant tout par l’accroissement de la demande en gaz naturel au niveau mondial et la reprise économique consécutive à la crise sanitaire.

Autre facteur d’actualité : le conflit en Urkaine.
Aux portes de l’Europe, la Russie constitue une des principales sources d’approvisionnement en gaz naturel de notre continent. À l’heure où tous les scénarios sont possibles concernant l’avenir des importations en gaz, le ralentissement de ce dernier fait déjà effet et pourrait avoir de lourdes conséquences sur le budget énergétique des ménages français ayant opté pour le chauffage au gaz.

Ainsi, face à cette hausse des tarifs, le gouvernement français s’interroge sur le prolongement du bouclier tarifaire, visant à geler les prix du gaz, mis en place dès 2021 pour aider les foyers de l’hexagone à maintenir leur pouvoir d’achat.

 

Chaudières biomasse et PAC au top de leur popularité en 2022 

 

Plus que jamais, les foyers d’ores et déjà équipés de systèmes thermiques renouvelables ont vu juste. Ces équipements astucieux et performants connaissent aujourd’hui un engouement sans précédent. Parmi leurs avantages : la possibilité de se libérer des tarifs variables du gaz, et de réduire sa consommation énergétique sans perte de confort thermique.

Pour éviter des factures énergétiques trop salées, Artyseo a creusé la question afin de vous renseigner en toute transparence, sur les meilleures alternatives au gaz naturel.
Découvrez la fine fleur des technologies thermiques pour réchauffer l’espace intérieur, à moindre coût, tout en faisant bouger les lignes de notre futur énergétique.

 

Les énergies fossiles au pied du mur (végétal)

 

  • Une hausse des prix accélératrice de changements
    Depuis quelques années, les tarifs du gaz naturel et des énergies fossiles suivent une route ascendante, mettant à l’épreuve le portefeuille des ménages. Malgré les mesures prises par l’État, tels que le bouclier tarifaire et le plafonnement du tarif réglementé du gaz, il semblerait que la courbe tarifaire ne soit pas prête à se stabiliser, ni à régresser.
    Liés à la dépense énergétique, la surface et l’isolation d’un logement, les tarifs du gaz sont exposés à des variations qui se répercutent sur la facture annuelle des ménages.Depuis février 2021, les tarifs augmentent de façon continue et on assiste à une pénurie mondiale de gaz naturel. Ainsi, entre juin et octobre 2021, la facture annuelle des consommateurs de gaz naturel a augmenté de 500 euros au tarif réglementé.Le gel des prix du gaz naturel, voté par le gouvernement en octobre 2021 et prolongé jusqu’à la fin de l’année 2022, permet heureusement d’amortir cette envolée.

 

  • Les énergies fossiles dévalorisées
    Avec pas moins de 42% des français utilisant le gaz naturel pour se chauffer, la prévalence du gaz naturel dans nos modèles thermiques semble désormais osciller.
    En cause, le contexte géopolitique actuel, doublé de mesures favorisant l’utilisation d’énergies vertes pour se chauffer.
    Considérées comme fortement émettrices de CO2, les énergies fossiles ont mauvaise presse. La priorité est désormais donnée aux énergies renouvelables et aux équipements (PAC, chauffage biomasse, technologie photovoltaïque, etc.) qui permettent de réaliser de belles économies d’énergie chaque année et ouvrent l’accès aux primes incitatives gouvernementales (Primes CEE, MaPrimeRénov’, etc.).

 

  • Un conflit qui intensifie l’envolée des prix
    L’énergie et notamment le prix du gaz sont au centre des préoccupations depuis de nombreux mois. L’augmentation incessante des tarifs du gaz naturel n’est pas sans conséquence sur le pouvoir d’achat des ménages français, qui ont récemment été invités à baisser le thermostat de leur chauffage domestique par le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire.L’actuel conflit en Ukraine révèle la dépendance énergétique française au gaz russe. La diversification des approvisionnements en gaz pour reconstituer les stocks avant l’hiver prochain est l’une des solutions mises en place par le gouvernement. Cependant, les éco-gestes du quotidien vont devoir se multiplier au sein des logements français pour réduire la facture énergétique globale.Aussi, d’autres solutions énergétiques se positionnent avec un atout indiscutable, celui de bénéficier d’une énergie gratuite et illimitée pour alimenter les systèmes de chauffage des français.

  • Des réglementations orientant nos modèles énergétiques
    Une situation corroborée par la réglementation environnementale RE2020. Dont l’objectif vise à réduire la consommation énergétique des bâtiments et logements résidentiels neufs, en améliorant la performance énergétique de ceux-ci.Parmi les mesures annoncées : la sortie du chauffage au gaz sur le parc immobilier neuf.
    Ainsi, après le fioul ce sont les chaudières à gaz qui ne pourront plus être installées au sein des constructions individuelles neuves à compter de cette année.Dans ce contexte, quelles sont les alternatives au gaz naturel pour optimiser le pouvoir d’achat tout en maintenant un confort thermique dans votre logement ?

 

 

Comment alléger la facture ?

 

En supplément des éco-gestes du quotidien, il existe plusieurs solutions thermiques et autant de combustibles pour venir remplacer le gaz.
Aérothermique, énergie photovoltaïque, bois ou encore géothermie, toutes les options sont sur la table.

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

Les ménages français consacrent en moyenne 2 690 euros chaque année pour leur consommation énergétique
(source : Ademe)

 

Un large éventail de solutions thermiques existe pour la construction ou la rénovation d’un logement. Des investissements pensés pour durer en allégeant la consommation et le budget énergétique des ménages, tout en faisant place aux énergies vertes et renouvelables dans notre quotidien.

  • le chauffage solaire
    Les panneaux solaires photovoltaïques utilisent l’énergie solaire disponible partout, gratuitement et de manière illimitée. Grâce aux capteurs solaires installés sur toiture ou sur sol, l’alimentation des équipements de chauffage, de l’électroménager et du ballon d’eau chaude est assurée.
    Les panneaux solaires ne nécessitent que très peu d’entretien et disposent d’un cycle de vie de 30 ans.
    Ainsi, la tendance solaire se développe fortement grâce aux modèles de l’autoconsommation et de la revente au surplus qui offrent un gain de confort thermique et adoucissent les factures d’énergie sur du long terme.

 

  • la chaudière biomasse (chaudière à granulés ou à pellets)
    Cet équipement à l’image conviviale fonctionne avec du bois, un combustible naturel et écologique qui a l’avantage d’être le moins onéreux du marché.
    Économique et performant, ce mode de chauffage offre un excellent rendement pour diffuser la chaleur sur toute la surface d’une maison individuelle.

 

chaudière à granulés ou biomasse

 

  • la pompe à chaleur
    Une alternative intéressante en remplacement d’un équipement thermique au gaz naturel. La PAC fonctionne à partir d’énergies renouvelables, en prélevant les calories naturellement présentes dans l’air, l’eau ou le sol.
    Aérothermique ou géothermique, elle permet un confort thermique en toutes saisons pour les régions tempérées. Son tarif élevé à l’achat peut également être amorti par des aides financières gouvernementales et privées avec MaPrimeRénov’ ou encore les primes CEE.

 

Quelles aides en 2022 pour changer un équipement de chauffage au gaz ?

 

Le remplacement des équipements polluants, peu performants et couteux est l’un des objectifs portés par le gouvernement dans sa stratégie énergétique.
Équipement de chauffage vétuste fonctionnant aux énergies fossiles ou choix d’un système thermique pour une construction, de nombreux dispositifs d’aide sont disponibles et souvent cumulables pour s’équiper d’une solution énergétique performante, sans impact sur la planète et sur votre budget.

  • MaPrimeRénov’
    Cette aide finance en partie les travaux de rénovation énergétique, notamment le système de chauffage. Calculée en fonction des revenus du ménage, la prime favorise les rénovations ambitieuses et peut atteindre un montant de 10 000 euros pour la pose d’une chaudière à pellets ou d’une pompe à chaleur.
    Rappel : pour pouvoir bénéficier de cette aide, les travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE pour un logement datant de plus de 15 ans.

LE SAVIEZ-VOUS ?
En 2020, 190 000 dossiers MaPrimeRénov’ ont été déposés.

MaPrimeRénov' Aide à la rénovation énergétique

  • Prime CEE & Coup de pouce chauffage
    Les CEE constituent une aide complémentaire pour faire réaliser les travaux de rénovation énergétique. Dans le cadre d’un Coup de pouce chauffage (en place jusqu’en 2025), ils peuvent atteindre 4 400 euros.

 

  • Éco-prêt à taux zéro
    Prolongé jusqu’au 31 décembre 2023, le crédit bancaire ÉCO-PTZ permet de financer les projets de rénovation énergétique. Depuis cette année, son seuil est augmenté, passant de 30 000 euros à 50 000 euros.

 

Vous êtes soucieux de vos dépenses énergétiques à venir en gaz naturel ?

Les augmentations des tarifs du gaz ont un impact direct sur vos factures d’énergie.
L’installation d’un équipement de chauffage récent et alimenté à partir d’énergies renouvelables telles que le bois, l’air ou le soleil, vous permettra de réduire votre consommation ainsi que votre budget énergétique sur le long terme.
Pompes à chaleur, panneaux solaires ou encore chaudières biomasse, ces systèmes thermiques assurent le confort de votre logement et vous mettent à l’abri des variations tarifaires du gaz naturel.

Pour en savoir plus, nos conseillers Artyseo sont à votre disposition pour vous renseigner sur l’installation la plus adaptée à votre quotidien.

 

Précédent

Suivant

Toujours à vos côtés

 Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater et bénéficier de nos actus, promos et conseils en avant première !

 

Merci et à bientôt dans votre boîte mail !