Installer une PAC sur Chauffage Existant | Guide Complet

 

 

Comment installer une pompe à chaleur sur un chauffage existant ?

 

Propriétaire d’une maison ancienne, vous voulez moderniser votre chauffage ? Vous cherchez à installer une pompe à chaleur sur un chauffage existant pour réduire vos factures d’énergies ?

Ce qui suit va vous intéresser.

La pompe à chaleur est un système de chauffage qui attire de plus en plus de propriétaires pour ses avantages économiques et environnementaux. Cependant, avant d’effectuer un tel investissement, l’installation doit être diagnostiquée pour vérifier sa compatibilité.

Pour installer une pompe à chaleur sur un chauffage existant, il faut :

  1.  prendre en compte le chauffage déjà présent

  2. s’adapter aux type(s) d’énergie(s) utilisable(s)
  3. s’assurer de la bonne isolation du logement

 

Dans cet article, nous irons plus loin et nous y verrons :

  • les compatibilités des PAC en fonction du type de radiateurs
  • comment raccorder une pompe à chaleur selon l’énergie disponible
  • les principales étapes qui précèdent une installation de pompe à chaleur

Lisez la suite ci-dessous.

 

Comment fonctionne une pompe à chaleur avec les différents types de radiateurs ?

 

peut on remplacer un chauffage électrique par une pompe a chaleur

 

Les pompes à chaleur peuvent-elles être utilisées dans les maisons disposant déjà d’une installation ?

La réponse est souvent fâcheuse et pourrait se résumer à un laconique « Oui, mais… »

Il faut bien comprendre que, même si des radiateurs déjà installés peuvent être utilisés, il est souvent préférable de les remplacer par des modèles plus adaptés (à basse température). Si c’est impossible, il faut en ajouter, car ils sont généralement trop petits pour restituer autant de chaleur qu’avec une chaudière à gaz par exemple.

L’ajout de plus de radiateurs aide donc les pompes à chaleur à travailler plus efficacement. L’autre piste est d’utiliser une pompe à chaleur à haute température, mieux adaptée aux radiateurs anciens, dont le prix est habituellement plus onéreux.

Pour en savoir plus, voyons ensemble les compatibilités des pompes à chaleur avec les différents types de chauffages.

 

1. Radiateurs électriques

 

Si vous voulez installer une pompe à chaleur, vous devez remplacer les radiateurs à convections ou radiants par une PAC air-air et des modules ventilo-convecteurs, ce sera la solution la plus économique à court terme.

Il est même possible d’utiliser des pompes à chaleur air-eau ou géothermiques, mais elles nécessitent des travaux d’adaptation plus importants. Pour cette raison, les coûts d’installation sont plus élevés.

En bref : une pompe à chaleur ne peut pas s’installer en utilisant des radiateurs électriques déjà existants. À moins de vouloir l’installer en chauffage complémentaire, ce qui n’a que peu d’intérêt dans le but d’une baisse de la consommation. Dans ce cas, le plus viable est de basculer entièrement sur une pompe à chaleur en supprimant l’ancien chauffage.

 

2. Radiateurs en fonte

 

Généralement, le radiateur en fonte fonctionne avec de l’eau chaude diffusée à haute température. Cette chaleur est très souvent « fabriquée » par une chaudière qui fonctionne avec du gaz ou du fioul ou, pour ce qui nous concerne, une pompe à chaleur.

Ce système est donc bien compatible avec les PAC, à condition qu’elles soient air-eau et prévue pour fonctionner à haute température.

Gardez à l’esprit que le fait de devoir diffuser de l’eau à haute température exige forcément un surplus d’énergie par rapport une température plus basse. En conséquence, ce système est particulièrement adapté dans un projet de rénovation, mais ce ne sera pas le plus économique à l’usage sur le long terme.

En bref : les radiateurs en fonte peuvent fonctionner avec une pompe à chaleur air-eau haute température, dont la puissance permet de distribuer l’eau à une température située entre 60 et 80°C.

 

3. Radiateurs basse température

 

Le radiateur basse température fonctionne à environ 50 °C ce qui le rend d’emblée moins gourmand en énergie tout en assurant un confort thermique suffisant dans votre maison. Dans une démarche d’économie d’énergie ET financière, il s’adapte donc particulièrement bien à une pompe à chaleur.

Pour un projet de rénovation, c’est le meilleur choix possible, car il n’engage pas les travaux importants nécessaires à un chauffage au sol tout en permettant quand même de profiter du meilleur des deux mondes : la rapidité de mises en œuvre et les économies substantielles.

En bref : le meilleur compromis au niveau du coût d’installation à engager et la solution la plus « future proof » en termes d’efficacité énergétique et de réduction de factures.

 

4. Chauffage au sol

 

pompe a chaleur air eau sur chauffage central existant

 

Nous l’indiquons ici même si, pour un projet de rénovation ou pour une remise aux normes d’une installation de chauffage, ce n’est pas la solution la plus rapide ni la plus économique à envisager à court terme.

Cependant, elle reste intéressante à connaître, car il est de plus en plus fréquent de trouver des maisons datant des années 90 qui sont déjà équipées d’un chauffage au sol. Dans ce cas, la question ne se pose pas, oui, il est possible de l’utiliser avec une PAC air-eau et cela est même chaudement recommandé !

À moins d’avoir un sol à refaire, cette solution n’est pas la plus recommandable si le budget pour les travaux n’est pas en adéquation.

En bref : la solution la plus confortable qui allie économie d’énergie, réduction des factures et espace en plus car pas de radiateurs. Néanmoins, cette solution est vraiment viable économiquement dans le cadre d’une construction neuve, moins pour une rénovation. À moins qu’un circuit de chauffage au sol soit déjà présent.

 

Comment raccorder une pompe à chaleur sur un chauffage existant ?

 

comment fonctionne une pompe a chaleur avec des radiateurs électriques

 

Les pompes à chaleur sont des systèmes économes en énergie et peu coûteux pour chauffer une propriété. L’installation varie selon le type de pompes à chaleur. Elle remplace un système actuel ou peut être utilisée à côté d’un autre système.

 

Voici les détails :

 

Cas 1 : Gaz et Fioul

Si vous avez un système de chauffage central au gaz ou au fioul, vous pouvez utiliser une pompe à chaleur air-eau qui aura l’avantage de fournir aussi l’eau chaude si besoin.

Deux possibilités d’installation s’offrent à vous :

  • En complément du chauffage central : c’est utile dans les régions aux hivers rigoureux. Dans ce cas, vous déterminez lequel des deux systèmes est le plus efficace et surtout économe pour basculer sur ce dernier en cas de besoin, par exemple lors d’une période de plusieurs jours à -10 °C.

 

  • En utilisant une PAC hybride : elles offrent les mêmes avantages que l’exemple précédent, mais ajoutent la possibilité de faire la bascule automatiquement entre les deux systèmes de chauffage. La régulation se fera au moyen d’une console de surveillance, à travers laquelle vous déterminerez les seuils de température en fonction des deux sources.

 

L’avantage de cette solution est qu’il y a rarement besoin de remplacer la chaudière. Ce qui permet de moderniser son installation avec un système à énergie renouvelable, tout en conservant l’ancien qui peut toujours rendre service en cas de problème technique.

À prendre en considération : si les radiateurs sont anciens, ils sont probablement à haute température, ils devront donc être associés à une pompe à chaleur du même type. Pour une efficacité optimale, ils devront être remplacés par des modèles à basse température pour s’accorder avec la PAC basse température, elle aussi.

 

Cas 2 : Électricité

 

Dans le cas de systèmes de chauffage électrique, les possibilités sont assez restreintes. Toujours en gardant l’objectif de faire des économies sur vos factures d’énergie, la solution la plus viable et rapide à installer et de faire appel à une pompe à chaleur air-air.

Accompagnée par un ventilo-convecteur (ou plusieurs), elle remplacera avantageusement les convecteurs classiques et les radiateurs radiants de votre logement en étant plus efficiente et économique.

La pompe à chaleur air-eau est aussi une solution, mais elle nécessite un peu plus de travaux avec l’ajout de radiateurs adaptés. Son prix d’installation s’en retrouve impacté, mais en contrepartie, elle est éligible à des aides de financement bien plus importantes que pour les PAC air-air.

 

Comment se déroule l’installation d’une pompe à chaleur ?

 

pompe a chaleur installateur

 

L’installation d’une pompe à chaleur nécessite une connaissance approfondie des opérations. Pour éviter une décision que vous regretterez, il est vivement recommandé de faire appel à un professionnel certifié RGE, qui pourra vous guider tout en vous faisant bénéficier des aides gouvernementales telles que MaPrimeRénov’.

Mais avant d’envisager l’installation d’une pompe à chaleur en complément de votre chauffage central, il convient d’être attentif sur les points suivants.

 

Étape 1 : Faire le bilan thermique de votre logement

 

Le bilan énergétique est également appelé le bilan thermique. Il détermine la consommation d’énergie et vérifie la présence d’éventuelle fuite de chaleur. Cela est utile pour réduire les coûts.

 

Étape 2 : Isoler votre maison avant l’installation de la pompe à chaleur

 

Même si vous avez correctement installé le système, il pourrait ne pas être aussi efficient qu’espéré à cause d’une isolation à revoir. Une isolation insuffisante est à l’origine de pertes de chauffage importantes. Il est préférable de commencer par remplacer des fenêtres vieillissantes au pouvoir isolant douteux avant de faire installer une pompe à chaleur.

Ceci pour la simple raison qu’une pompe à chaleur dans un logement mal isolé aura tendance à surconsommer, car elle devra utiliser plus de puissance que prévu initialement pour la surface à couvrir.

 

Étape 3 : Choisir la bonne puissance pour votre pompe à chaleur

 

Il est essentiel de calculer d’abord la quantité de chaleur nécessaire pour chauffer une pièce, d’où l’importance du bilan thermique et de l’isolation. La chaleur nécessaire pour chauffer votre maison doit être estimée aussi soigneusement que possible.

Le calcul de la puissance des pompes à chaleur est compliqué, seuls les experts peuvent le faire avec précision et conseiller le bon système pour votre maison. Ceci, pour éviter de choisir une pompe à chaleur trop puissante qui coûtera plus cher et qui devra se couper et se relancer en permanence, car la demande ne sera pas assez forte pour elle.

À l’inverse, en pensant faire des économies avec l’achat d’une pompe à chaleur sous-dimensionnée pour l’habitat, vous ferez une erreur. En effet, les économies seront inexistantes, puisqu’elle devra tourner plus que nécessaire pour fournir une puissance de chauffe qui sera de toute façon insuffisante.

Ce qui entraînera des frais supplémentaires et pourra endommager la pompe par la même occasion.

 

Étape 4 : Déterminer l’emplacement de la pompe à chaleur

 

installer pompe a chaleur

 

Une pompe à chaleur dispose, a minima, d’une unité interne et d’une unité externe. Par conséquent, l’installation nécessite au moins deux emplacements avec une connexion requise entre les deux.

En d’autres termes, l’unité extérieure devra être placée de manière optimale pour recevoir l’air dont elle a besoin, tout en étant à l’abri des dangers et en ne devenant pas une source de nuisance pour le voisinage.

Les unités internes dépendent du type de pompe à chaleur à installer :

  • unités de ventilation pour une pompe à chaleur air-air
  • radiateurs basse température, sol chauffant ou eau chaude pour les autres

Leurs emplacements devront donc être mûrement réfléchis pour que leur rendement soit le plus efficace possible.

 

Faire appel à un professionnel pour l’installation de sa pompe à chaleur !

 

Nous avons fait le tour des différents cas de figure qui pourraient se présenter pour l’installation d’une pompe à chaleur sur un système de chauffage existant. À la lecture de ces lignes, vous devriez avoir une idée des possibilités qui s’offrent à vous, que ce soit sur les sources d’énergie déjà en place ou les types de radiateurs…

Si vous pensez que votre installation ne répond à aucun des critères listés précédemment, n’hésitez pas à contacter un de nos conseillers avec qui vous pourrez exposer votre projet plus en détail.

Les pompes à chaleur sont des systèmes de chauffage extrêmement efficaces s’ils sont installés correctement. Quoi qu’il arrive, il est donc important de faire appel à un installateur compétent et certifié RGE pour cette opération.

 

Contactez notre équipe de professionnels qui se feront un plaisir de vous aider !

 

Précédent

Suivant

Toujours à vos côtés

 Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater et bénéficier de nos actus, promos et conseils en avant première !

 

Merci et à bientôt dans votre boîte mail !